J’accouche chez moi! C’est décidé.

Assalamalayki j’espère que tu te portes bien bi idhni Allah.

“J’accouche chez moi, c’est décidé”. Ça y est ton choix est fait. Tu ne veux pas accoucher dans un hôpital stérile mais dans l’intimité de ta maison.

Cependant tu te poses encore milles questions: comment trouver une sage-femme? Combien l’accouchement à domicile coûte? Je vais essayer d’y répondre inchaAllah.

"J'accouche chez moi!" - Trois possibilités

Il y a 3 sortes d’accouchement à domicile.

Le premier est un accouchement inopiné. Bébé arrive plus vite que prévu ou la maman pense avoir encore le temps de se rendre à l’hôpital. Et soudainement monsieur se retrouve à appeler les pompiers.

Deuxièmement : L’accouchement assisté à domicile, appelé AAD. La maman souhaite accoucher à la maison et trouve une sage-femme pour l’aider le jour J.  

Troisièmement : L’accouchement non assisté ANA. Cette fois-ci la maman ne désire pas de personnel médical auprès d’elle pour accoucher. Cela se passe en général avec l’entourage. 

Dans cet article je vais parler des AAD c’est-à-dire avec l’aide d’une sage-femme.

Qui peut bénéficier d'un AAD?

Pour pouvoir accoucher à la maison il y a certaines conditions à remplir.

Certaines d’entre elles sont stipulées dans la charte de l’accouchement à domicile de  l’Association nationale des sages-femmes libérales.

  • Il faut que tu sois en bonne santé physique et psychologique.

  • Que la grossesse ce soit bien déroulée, sans anomalies. C’est à dire pas de diabète, tension, placenta bas, utérus cicatriciel…

  • Que la grossesse soit à terme c’est à dire entre 37 et 42 semaines aménorrhées.

  • Que ton lieu de résidence soit proche de l’hôpital pour te transférer en cas d’urgence.

  • Que le bébé soit également en bonne santé avec une bonne courbe de croissance et sans suspicion de malformations. Les naissances de jumeaux ou par le siège se feront à l’hôpital.

  • Avoir fait son suivi de grossesse de façon assidu. Un problème pouvant intervenir à n’importe quel moment l’accouchement a domicile peut donc être annuler à tout moment. Les prises de sang doivent également être à jour.

Toutes ces conditions ne sont pas une obligation. Selon l’expérience de la sage-femme, sa disponibilité, ton lieu de résidence ou encore ta motivation, il se peut que l’accouchement soit accepté.

Donc si tu ne remplis pas tous les critères rien ne t’empêche de prendre contact avec une sage-femme pour exposer ton projet.

"J'accouche chez moi". Est-ce dangereux?

Ce n’est pas plus dangereux d’accoucher à la maison qu’à l’hôpital pour plusieurs raisons.

  • Les femmes qui ont reçu cette autorisation sont d’emblée à faible risque de complications. 

  • Il y a très peu de médicalisation de l’accouchement, contrairement à l’hôpital…. Or la surmédicalisation de l’accouchement peut entraîner des complications aussi bien chez la maman que chez le bébé.

  • La sage-femme est là pour s’assurer que le travail avance bien. Elle a le matériel nécessaire pour la surveillance et les premiers soins de secours. 

  • En cas de problème majeur et au moindre doute, le transfert à l’hôpital est organisé.

Tous ces éléments font qu’il y peu de chances que cela tourne mal.

Selon un rapport la mortalité maternelle est nulle et la morbidité moindre qu’en population générale :

   • Le taux d’hémorragie du post-partum sévère de 0,55%, soit 3,5 fois moins qu’en population générale.

  • Le taux d’épisiotomie est de 0,3%, soit 67 fois moins qu’en population générale

  • Tous les enfants sont nés vivants. La morbidité néonatale est elle aussi moindre qu’en population générale.

  • 100% des enfants avaient un score d’Apgar d’au moins 7 à 5 minutes de vie

  • Moins de 1% ont nécessité une réanimation néonatale et pour ces cas, leur état a été stabilisé par la sage-femme en attente des secours ; soit 6 fois moins qu’en population générale.

Tu peux donc dire “J’accouche chez moi et ce n’est pas dangereux”. L’entourage est souvent très inquiet lors de ce genre de démarche Même si cela reste une décision de couple, les réflexions sont nombreuses. 

Tu as maintenant les arguments pour leur dire que ce n’est pas plu dangereux d’accoucher à la maison.

Pourquoi l’accouchement à domicile est-il peu pratiqué?

L’accouchement à domicile n’est pas quelque chose de répandu en France puisqu’il concerne entre 1 et 2% des accouchements.

Par conséquent les sages-femmes qui le pratiquent ne courent pas les rues. Pour plusieurs raisons :

Financier :

Il faut savoir que les sages-femmes doivent souscrire une assurance pour se protéger. Celle-ci est exorbitante. Plus de 20.000 euros l’année.

A cela s’ajoute les frais de déplacements, les frais annexes, l’achat de matériel, l’entretien de sa voiture de fonction…

Disponibilité :

Un accouchement peut arriver à n’importe quel moment : nuit, week-end, jours fériés…

Si l’accouchement se déroule malgré tout en pleine journée, la sage-femme doit reporter tous ses rendez-vous du jour à une date ultérieure.

Ce qui demande à la sage-femme une grande disponibilité et organisation pour pouvoir arriver à tout moment.

Psychologique :

Les sages-femmes à domicile subissent une pression sur leur pratique.

Au moment où le taux de mortalité n’a jamais été aussi bas, et où l’erreur est gravement condamnée, il peut sembler inconscient de revenir à des pratiques ancestrales qui ne se font plus.

Si la future maman subit des critiques de la part de son entourage sur un AAD, imagine toi celles que subissent la sage-femme. Médias, obstétriciens, pédiatres, collègues, famille….

Responsabilité :

Ce point-là est surement le plus important. Celui de la responsabilité.

Qui est responsable en cas d’accident ou de la mort de quelqu’un? Qui devra comparaître devant un juge et risquer à tout moment de voir sa vie basculer?

Cette personne sera la sage-femme.

Pour toutes ces raisons les sages-femmes pratiquant l’AAD sont rares.

Mais il y en a quelques-unes,  persuadées que l’accouchement reste quelque chose de naturel, d’intime, et doit être respectueux des choix de chacun.

"J'accouche chez moi". Mais avec qui?

Comment trouver une sage femme qui pratique l’AAD?

Comme je viens de le dire les sages-femmes ne sont pas nombreuses. L’Apaad -Association Professionnelle de l’accouchement accompagné à domicile-recense 88 sages-femmes en 2018.

Il est d’ailleurs possible de les trouver via l’annuaire de leur site internet. ICI

Toutefois elles ne sont pas toute recensées dans celui-ci. Ainsi le meilleur moyen de trouver sa sage-femme reste le bouche à oreille.

Demande aux professionnels de santé ou aux femmes ayant elle-même accouché chez elle.

Prendre contact avec elle le plus tôt possible.

La sage-femme qui pratiquera l’AAD sera également celle qui suivra le cours de ta grossesse ainsi que ton post partum.

Et c’est un grand avantage, puisqu’elle connaîtra ton dossier parfaitement.

Elle te proposera également des cours de préparation à la naissance . Elle t’expliquera le déroulement et le matériel nécessaire pour le jour J.

Au fur et à mesure des semaines et des mois, une véritable relation de confiance va se créer entre vous.

"J'accouche chez moi". Combien ça coûte?

hajjam

Cela varie beaucoup et il est difficile de donner un prix.

La sécurité sociale rembourse à hauteur de 350 euros environ. Ce qui est très peu, compte tenu des charges que la sage-femme a à sa charge.

Les dépassements d’honoraires variant beaucoup d‘une praticienne à une autre. Compte entre 500 et 1500 euros.

Tu as la parole

Es tu prête à dire haut et fort “j’accouche chez moi”?

L’accouchement à la maison te fait il peur ou te fascine-t-il?

As-tu trouvé une sage-femme facilement?

Dis nous tout j’ai hâte de te lire.

Qu’Allah azawajal t’accorde un bel accouchement sans complications et te facilite l’éducation de tes enfants.

Laisse un commentaire !!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

fr_FRFrench
fr_FRFrench