Mes 8 conseils pour choisir sa hajjam

Assalamalayki. J’espère bi idhni Allah que tu te portes bien.

Aujourd’hui je viens te parler du hajjam, mais surtout du choix de ta hajjam.

Pourquoi cet article me semble important ? 

Premièrement : pour mettre en garde contre ces charlatans qui se disent hajjams alors qu’ils n’ont aucune science du sujet.

Et deuxièmement parce que j’ai vu une vidéo sur Facebook d’une séance de hijama qui faisait vraiment peur.

Je te donne donc 8 conseils pour choisir ta hajjam

Pour rappel : un ou une hajjam c’est la personne qui pratique la hijama.

hajjam

1- Sa formation

C’est la première question qu’il faut posée à une hajjam. Quelle est votre formation?

Mais pourquoi faut il absolument savoir quelles sont les formations du hajjam ?

Pour la simple raison que le diplôme de hajjam n’existe pas. Et donc tout le monde peut se prétendre hajjam.

Alhamdoulillah il y a aujourd’hui de multiple centres de formation pour se former à la hijama. A la fin de cette formation est remis un certificat de réussite ou d’aptitude à la personne ayant suivi la formation.

Il est dans ton droit de demander cette attestation de réussite.

Pour ma part on m’a déjà demandé la note que j’ai eue lors de ma formation.

Face à ce genre de demande je réponds de façon spontanée, si cela permet de rassurer la patiente et la mettre en confiance alors pourquoi pas.

Je ne pense pas qu’il doit y avoir de la gêne aussi bien pour la patiente que pour la hajjam.

hajjam

2- Son métier initial

Il n’y a pas de doute qu’une hajjam qui était dans le domaine de la santé sera plus à l’aise avec la hijama. -du moins au début-

Mais pourquoi sera-t-elle plus à l’aise que les autres ?

Pour la simple raison qu’elle a déjà un bagage médical. Ainsi les termes, les examens médicaux, l’anatomie ou même l’hygiène sont des choses déjà acquises depuis longtemps.

De plus, selon la formation initiale de la hajjam, la hijama n’aura pas le même impact.

Par exemple si la hajjam est médecin elle comprendra plus la pathologie et pourra en plus de la hijama donner un traitement supplémentaire.

Si la hajjam est sage-femme alors il sera plus facile de la consulter en cas de maux qui touche à la grossesse.

Et pour finir les kinésithérapeutes seront plus sollicités pour les douleurs musculaires et proposerons également des exercices et des massages. Ils seront très sollicités par les sportifs par exemple.

L’infirmière quant à elle sera la reine de l’hygiène mais pas seulement.  Très à l’écoute de sa patiente, elle ferra de son confort et de son bien être une priorité. Son empathie fait d’elle la meilleure des hajjams – bon j’en rajoute JUSTE un peu pour défendre mon corps de métier-.  


hajjam

3 - Son ancienneté

Il y a des gestes, des liens ou encore des réflexes que l’on acquiert qu’avec l’expérience.

Ainsi une ancienne hajjam sera beaucoup plus à l’aise avec la hijama qu’une jeune formée.

C’est la même chose lorsque l’on cherche un médecin. Le médecin qui a 20 ans de diplôme a de suite plus d’autorité qu’un interne.

Bon il y a ceux qui disent que l’ancienne école est obsolète et que les techniques ont évoluées. Certes. Mais l’ancienneté est tout de même un gage de crédibilité.

hajjam

4 - Le bouche à oreille

Quoi de mieux que le bouche à oreille pour se faire une idée sur le travail d’une personne.

Attention il ne s’agit pas là d’entrer dans la médisance. Mais de demander les informations dont tu as besoin.

Plus la hajjam est compétente et plus elle est recommandée. C’est la même chose dans tout les métiers: que ce soit coiffeuse, décoratrice ou même pâtissière. Cela nous rassure quand l’une de nos copines à déjà testé avant. Alors comment la hajjam pourrait elle y échapper ?

Bien sûr il faut faire le tri dans les infos que l’on va te donner, toutes ne sont pas bonnes à prendre.

Remarques pertinentes « cabinet propre, à l’écoute, prend son temps, t’explique tout, te met à l’aise, geste précis, respecte la awra… »

Remarques inutiles « elle m’a offert une tisane, ça sentait bon le spa dans son cabinet, elle est drôle,… »

Bref plus tu auras de témoignages de patientes et plus tu seras en confiance … ou pas

hajjam

5 - Son cabinet

Ici je ne te demande pas de scruter la déco, ni les affiches sur le mur, mais plutôt la propreté du lieu.

Les surfaces sont-elles lessivables ? Y a t-il un point d’eau pour que la hajjam se lave les mains et nettoie son matériel ? La pièce dispose-t-elle d’une fenêtre pour être aérée ?

Bon tu me diras que tous ces éléments ne font pas d’une personne une bonne hajjam et que tout le monde ne peut pas se payer un cabinet.

Mais une pièce de soins nécessite quelques règles.

Que tous les éléments de celle-ci soient lessivables entre chaque patient, qu’il y est un endroit pour se laver les mains, évacuer les déchets et qu’elle puisse être aérée.

Dans un cabinet de soins tout comme à l’hôpital il y a des risques de contaminations et d’infections entre les patients.

Surtout que dans la hijama nous sommes en contact direct avec le sang du patient il faut donc que la hajjam soit vigilante la dessus.

6 - Son matériel

Comment savoir si le matériel de hijama est fiable et surtout sans danger pour toi?

Les lames sont elle stériles ? Si oui elles sont dans un emballage que la hajjam ouvre devant la patiente. Il y a encore des hajjams qui utilisent des lames de rasoir type gilette qui ne sont pas stériles.

La pompe est-elle à usage unique? Il arrive souvent que la pompe soit souillée par du sang à l’intérieur même du mécanisme. C’est pour cela que nous utilisons de plus en plus des pompes à usage unique qui sont jetées à chaque utilisation.

Les ventouses : Chaque hajjam  à sa technique. Certaines utilisent des ventouses en verres d’autres en plastique. Certaines les jettent après chaque utilisation, et d’autres les décontaminent. Pour ma part je demande à la patiente de me donner un kit qui sera le sien et qu’elle pourra réutiliser à la prochaine séance.

Toujours est-il que si tu observes des traces de sang sur les ventouses avant de commencer la hijama : Fuis!!!

hajjam

7 - Ses tarifs

J’ai déjà abordé le terme du cout de la hijama dans l’article 11 questions sur la hijama.

J’en reparle ici concernant le choix du hajjam. Selon moi le tarif demandé par le hajjam en dit long sur sa niya. Fait elle cela juste pour l’argent ou parce qu’elle a une volonté de faire vivre une médecine prophétique?

Pour la petite anecdote : J’ai contacté une hajjam en France pour une patiente. La première chose qu’elle m’a annoncé était son tarif – qui au passage était vraiment cher selon moi-.

Bah je n’ai pas trouvé cela professionnel du tout. Avant même de savoir pourquoi je dirigeais la patiente chez elle ou encore le nombre de séances dont elle aurait besoin. Elle m’as dit c’est 50 euros.

Oh!!!! On soigne des gens quand même. Je sais qu’il y a des frais, des factures, des loyers, des taxes mais tout de même restons humains.

Si l’argent est la principale motivation de la hajjam alors tu as le droit d’avoir des doutes sur la prise en charge qu’elle va t’accorder.

hajjam

8 - Ton feeling

La relation de confiance entre la hajjam et la patiente est très importante pour une bonne prise en charge.

T’es tu senti en confiance avec ta hajjam? As-tu envie de continuer tes soins avec elle?

Certains diront que ce n’est pas important mais je pense que ça l’est.

Lorsque tu demandes a quelqu’un de te soigner tu donnes un bout de ton histoire, de ton corps et de tes craintes.

Il est important que tu te sentes à l’aise avec cette personne. Que tu oses dire j’ai peur, je suis mal installée, j’ai un doute sur le protocole…..

Tu auras beau être avec la meilleure hajjam du monde si tu ne te sens pas bien avec elle, alors ta hijama risque de ne pas être efficace car le stress est une cause pour que la hijama soit de moins bonne qualité.

Tu as la parole

Et toi quels sont tes critères pour choisir une hajjam?

Quelle est la chose la plus importante à prendre en compte pour choisir une hajjam?

Laisse un commentaire !!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

fr_FRFrench
fr_FRFrench