Venir à bout de la constipation

constipation

Suite à l’article : La constipation, mieux la comprendre, je viens aujourd’hui te donner quelques moyens pour venir à bout de celle-ci.

La liste étant longue ne perdons pas de temps.

Médecine conventionnelle

constipation

En premier lieu les règles hygiéno-diététiques seront données.

Nous les avons déjà citées mais on ne le répétera jamais assez. Boire beaucoup d’eau, manger plus de fibres et faire une activité physique régulière.

Aller aux toilettes tous les jours à la même heure pour créer un réflexe gastro-colique.            

constipation

Les laxatifs sont encore largement prescrits en cas de constipation. Toutefois les médecins tentent de les prescrire au minimum.

Tu peux les retrouver sous toutes les formes : gelée, comprimé, ampoule, lavement ou suppositoire.

Il existe différent type de laxatifs :

Certains vont agir en ramollissant les selles, comme le macrogol ou le lactulose (duphalac, forlax, transipeg).

Et d’autres vont modifier le volume et l’aspect des selles comme le normacol par exemple.

Des séances de Biofeedback peuvent être prescrites. Ce sont des séances de kinésithérapie afin d’apprendre à bien éliminer ses selles.

En dernier lieu, une intervention  chirurgicale peut avoir lieu chez les constipés chroniques.

Médecine prophétique

Selon Abdallah ibn umm Hiram le prophète (sallah Allahou alayhi wa salam) a dit « Utilisez le séné et as-sanut qui sont une guérison pour toutes les maladies sauf as-sam » Ô messager d’Allah qu’est-ce que as-sam « as-sam c’est la mort »
as-sahiha
Numéro 1798
constipation
Le séné

C’est une plante originaire d’Inde. Elle est un laxatif puissant et doit être utilisée avec précaution.

Ibn qayyim dit dans le chapitre de la constipation concernant le séné « La consommer en infusion chaude est meilleure que de la prendre broyée ».

On peut le retrouver sous forme de feuilles broyées ou de gélules.

Le hadith fait aussi notion d’As-sanut. Il existe 8 avis dans le livre de la médecine prophétique concernant as-sanut.

Ce sont les suivants : le miel, l’extrait de beurre rance, un grain semblable au cumin, le carvi, l’anis vert, l’aneth, la datte et le miel conservé dans le beurre rance.

constipation
La hijama

J’ajoute que la hijama est utile en cas de constipation.

Parce qu’elle  peut agir en régulant les intestins.

Elle peut également agir sur la sphère psychologique. La constipation pouvant être lié au stress, la hijama peut donc assurer une détente.

Médecine alternative

Au niveau de la médecine alternative il y a le choix concernant la constipation.

Que ce soit l’homéopathie, l’aromathérapie, la phytothérapie ou encore la réflexologie il y a en a pour tous les goûts.

Je ne vais pas tout détaillé ici car cela prendrait beaucoup trop de temps. Je vais seulement en citer quelques-uns.

Phytothérapie (les plantes)

constipation
Le psyllium blond

Il est un véritable régulateur intestinal.

Beaucoup plus doux que le séné, il va ramollir l’aspect des selles.

Ce n’est pas une plante qui est assimilé par le corps. Elle va donc simplement dirigée les matières vers l’extérieur et bien soulager la constipation.

Elle est également utile en cas de diarrhées et agit sur le cholestérol.

Le psyllium blond est déconseillé en cas de sténose chirurgicale et d‘inflammation chronique.

Posologie

Il suffit de mettre une cuillère à café de psyllium dans un verre d’eau ou de jus et de le boire. Il va alors gonflé avec  l’eau. Si cela n’est pas efficace il est possible d’augmenter les doses jusqu’à 3 cuillères a SOUPE et / fois par jour.

 Il peut également être donné aux enfants à raison d’une demi-cuillère par jour. Le mettre dans un yaourt ce qui sera beaucoup plus facile à prendre pour l’enfant.

Les massages :

Le massage est très très efficace chez les enfants, mais aussi chez les adultes.

Il suffit pour cela de masser le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre et le tour est joué.

Je suppose que cela aide le bol fécal à être dirigé vers l’extérieur. Ou que le massage aide les contractions et le relâchement des intestins.  Ce qu’on appelle le péristaltisme intestinal.

Afin de multiplier les effets du massage, tu peux ajouter de l’huile essentielle dans ton huile de massage. J’en parle en peu plus loin.

Testé et re-testé chez nos bébés prématurés. Le vélo est aussi très efficace chez les bébés.

Il suffit de prendre leurs petites jambes et de faire des mouvements de va et viens sur le ventre l’une après l’autre. Il faut effectuer une légère pression lorsque la jambe de bébé est posée sur son ventre.

C’est un massage qui se fait tout en douceur.

Le massage des pieds peut également aider dans les cas de constipation.

Comment est-ce possible. Je ne sais pas mais un réflexologue plantaire pourra toujours t’expliquer le comment du pourquoi.

Ainsi en effectuant des pressions au niveau des zones correspondant aux intestins, tu peux gérer la constipation.

Voici une cartographie trouvé sur le site santé-nutrition

L'alimentation

constipation

De nombreux aliments peuvent favoriser le transit et ainsi agir contre la constipation.

Privilégie les aliments riches en fibres.

Comme elles ne sont pas digérées par le corps elles arrivent entières dans le colon.Cela va donc augmenter le volume des selles.

Certaines fibres vont absorber l’eau. Ce qui va permettre d’hydrater les selles.

Et d’autres vont agir directement sur le péristaltisme des intestins. 

Nous avons donc parmi ces aliments :

Les fruits et légumes

Ce sont les aliments qui contiennent le plus de fibres.

Il est donc important d’en consommer le plus souvent possible et à chaque repas.

Les pruneaux, les agrumes et les légumes verts n’ont plus leurs réputations à faire dans le traitement de la constipation.

Les céréales complètes

constipation

Riz, blé, avoine, quinoa, seigle, orge, avoine il y en a pour tous les goûts….

Les céréales complètes ont gardées leur enveloppe et leur germe. C’est cette enveloppe qui est riche en fibres et qui va agir contre la constipation.

De plus elles ont riches en vitamines et minéraux.

Elles sont également rassasiantes. Ainsi en consommant des céréales complètes au petit déjeuner tu peux éviter la collation de 10h.

Il est maintenant très facile d’en trouver en magasin. Donc plus d’excuses pour manger mieux.

Les légumineuses

Elles englobent pois chiches, lentilles, haricots secs, pois cassé, fèves…

En plus d’être riche en fibres elles ont de nombreux bienfaits. Si bien que l’OMS  (organisation mondiale de la sant) a fait de l’année 2016 l’année des légumineuses afin de sensibiliser les populations à ces aliments.

Je te laisse avec la lecture de ce document si tu veux en savoir plus sur les légumineuses.

Les oléagineux

constipation

Noix, arachides, sésames, noisettes ou encore l’amande.

Tous ses fruits secs dont on peut extraire de l’huile sont riches en fibres.

Ils peuvent être pris en collation ou lors des repas.

L'aromathérapie

Les huiles essentielles

Nous sommes de plus en plus nombreuses à les utiliser.

Elles sont accessibles et dure très longtemps.

Quelques une ce sont faites une bonne réputation concernant la constipation.

Attention à bien lire les notices d’utilisation avant de les utiliser.

N’étant pas aromathérapeute, je suis allée fouiner pour toi sur aroma-zone

HE d’estragon :

Elle est utile en cas de ballonnement et de transit lent.

Tu peux également t’en servir en cas de douleurs menstruelles.

Elle peut être prise par voie orale à raison d’une goutte dans une cuillère à miel. Ou appliquer en massage avec une huile végétale.

HE de gingembre :

C’est un laxatif naturel.

Attention toutefois en la prenant il se peut que tu es une soudaine hausse de libido. Parce qu’elle est aussi très connue pour les troubles sexuels. 

Le gingembre est d’ailleurs utilisé dans de nombreux aphrodisiaques.

Elle peut être prise par voie orale à raison d’une goutte dans une cuillère à miel. Ou appliquer en massage avc une huile végétale.

HE du cumin :

Elle facilite l’élimination des gaz et tonifie le système digestif.

Il suffit de masser le ventre avec en la mélangeant avec une huile végétale.

HE de coriandre :

Elle est utile dans les cas de digestions lentes.

Masser le ventre avec une huile végétale et quelques gouttes d’huile essentielle.

 Il y a aussi les huiles essentielles de basilic, d’anis, de marjolaine, de mandarine et de pin.

Inutile de toutes les acheter une ou deux suffiront.

Les huiles végétales :

constipation

Les huiles végétales vont avoir une action sur les selles en les lubrifiants.

Elles peuvent été prises par la bouche mais dans de nombreuses cultures elles sont utilisées en lavement. C’est-à-dire directement introduites dans les fesses.

Cela est efficace lorsqu’un fécalome se créer. 

Le mieux est d’introduire une a plusieurs cuillères à soupe d’huile végétale dans son alimentation. Pressée à froid et crue. 

Huile de nigelle :

En numéro un et je ne pouvais que la mentionner nous avons la sublime huile de nigelle.

Notre allié santé.

J’en ai parlé longuement dans l’e-book que tu as téléchargé. Si tu ne l’as pas fait il n’est pas trop tard clique ici.

Le prophète Mohamed  -Sallah Allahou alayhi wa salam- nous a dit :

« La graine noire (nigelle ou haba saouda) est un remède à toutes les maladies, sauf pour le sam. (Le sam dit Ibn Chihab c’est la mort). » [Sahih al-Bukhari 5688]

Elle est très utile dans les cas de constipation. Il suffit d’en prendre une cuillère à café tous les matins.

constipation
Huile de ricin

Elle est un super laxatif.

Toutefois il faut la prendre avec parcimonie. A raison d’une cuillère a café par semaine pour les enfants et une cuillère a soupe pour les adultes tous les  jours. 

Déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes.

constipation
Huile d’olive :

 L’huile d’olive est aussi un bon remède contre la constipation.

Elle est riche en oléine ce qui va permettre de ramollir les selles et ainsi faciliter leur expulsion.

Il suffit d’en prendre une à 2 cuillères par jour. Qu’elle soit extra vierge de préférence et pas cuite.

Le prohète alayhi salat wa salam a d’ailleurs dit :

«Consommez de l’huile [d’olive] et frottez-vous en [le visage…], car elle provient d’un arbre béni.»

(Rapporté par At-Tirmidhî : 1775 et cité dans « sahîh al-djâmi’ » corrigé par Chaykh Al-Albânî).

Tu as la parole

Il existe d’autre méthode pour lutter contre la constipation : le verre d’eau chaude le matin à jeûn, le café, le lait, l’homéopathie, l’aloès véra, la bourdaine ou encore le miel 

Quelle est la méthode qui marche chez toi et chez tes enfants ?

As-tu découvert de nouvelles façons de traiter la constipation à travers cet article ?

Dis nous tout. J’ai hâte de te lire.

La constipation : mieux la comprendre

constipation

La constipation est un problème que nous connaîtrons toutes au moins une fois dans notre vie.

63 millions de personnes seraient concernés en Amérique du nord – The American journal of gastroenterology-

Il fallait donc que je réalise un article sur le sujet. Car il est évident que cela pourra être utile bi-idhnillah

Quelques chiffres

constipation

On passe entre 7 mois et 2 ans de notre vie sur les toilettes

Un homme produit en moyenne 73 kilos d’excréments par an.

La constipation concerne 1 français sur 5 dont quatre-vingt pour cent sont des femmes.

Il est l’un des motifs de consultation les plus répandus.

Définition

On parle de constipation lorsque le patient va aux toilettes moins de 3 fois par semaine et cela sur plusieurs mois

Toutefois la définition de la constipation est subjective. 

Parcequ’elle associe aussi bien perception du patient et symptômes.

Si le patient ressent une insatisfaction aux toilettes, il peut donc être traité pour constipation.

Dans cette insatisfaction nous retrouvons :

  • les efforts de poussée
  • une évacuation incomplète
  • des selles dures
  • des douleurs lors de la défécation
  • un temps aux toilettes rallongé

Les symptômes sont évalués selon plusieurs échelles.

La plus simple est l’échelle visuelle de bristol. Elle permet au patient d’identifier seul ses selles.

Cette échelle permet de catégoriser les selles selon 7 types.

Les selles de types 1 et 2 montrent une constipation.

Les selles 3 et 4 sont des selles normales. Tandis que les 3 dernières sont témoins d’une diarrhée.

Source de l’image : sante-en-main

Facteurs favorisants

La constipation est très fréquente pendant la grossesse.

Parce que les contractions du colon sont moins efficaces à cause de la progestérone qui est produite.

De plus le transit va être ralenti car les intestins sont compressés par le bébé.

Donc plus la future maman s’enfonce dans la grossesse et plus elle est à risque de constipation.

En vieillissant le transit devient plus lent. Et la personne âgée est donc plus concernée par la constipation.

Mais cela s’explique également avec la sédentarité. C’est-à-dire que la personne âgée ne peut pas se mobiliser beaucoup.

Une alimentation insuffisante est également un facteur favorisant de la constipation chez la personne âgée. Souvent seule, elle à une perte d’appétit et des apports caloriques faibles.

constipation

La psychologie a un gros impact sur notre transit et sur la constipation.

Qu’il s’agit de stress, d’angoisse ou de dépression nos intestins sont étroitement liés à notre cerveau.

L’intestin est d’ailleurs souvent appelé le 2ème cerveau. Il posséde a li tout seul quelques 200 millions de neurones.

33% des médicaments commercialisés ont pour effets indésirable la constipation.

Compte tenu du nombre de plus en plus élevé de recours aux médicaments, il n’est pas étonnant de constater une augmentation de la constipation.

Quand s'inquiéter ?

La constipation n’est pas inquiétante tant qu’elle reste fonctionnelle et réagit bien aux règles hygiéno-diététique. 

Je te parle de ces règles un peu plus tard inchaAllah.

Elle devient inquiétante lorsque des signes associateurs apparaissent. Je peux citer en exemple :

  • Un amaigrissement
  • De la fièvre
  • Une asthénie : qui correspond à une grosse fatigue ne passant pas malgré le repos
  • Selles glaireuses, noires ou avec présence de sang
constipation

Dans ce cas-là des examens complémentaires seront demandés en fonction de la gravité.

Une prise de sang, un examen des selles, des radios ou encore une coloscopie peuvent être prescrits.

Cela permet de trouver la cause de la constipation et de la traiter au mieux.

La coloscopie reste un examen très bénéfique bien que difficilement accepter par les patients.

Les règles hygiéno-diététiques

Avant de parler traitement, kiné, solution naturelle ou encore hijama, parlons des bonnes habitudes à adopter pour lutter contre la constipation.

Tout les professionnels de santé en parle. Je ne déroge donc pas à la règle.

Ces règles permettent à elles seules de traiter une constipation passagère. Par exemple : lors d’un voyage, ou lorsqu’une personne est alitée momentanément.

constipation
Premièrement : bien s’hydrater

Il faut donc boire au moins 1,5L d’eau afin que les selles soient bien hydrater et moins dures.

Bref ça va donc les ramollir et faciliter leur expulsion.

Par contre il est inutile de boire 3 Litres d’eau car l’excès d’eau sera évacuer par les urines. 

constipation
Deuxièmement : Manger des aliments riches en fibres, des légumineuses, des fruits secs…

Les fibres sont un véritable allié contre la constipation

Elles augmentent le volume des selles car elles ne sont pas digérées et restent donc entières dans le colon.

De plus elles comprennent des acides gras qui vont augmenter les contractions du colon.

Si elles sont prises avec de l’eau elles vont alors gonflées et augmenter le volume des selles.

Ils existent différent types de fibres que je ne vais pas toutes citées ici. Celles qui nous intéressent dans la constipation sont les suivantes :

En premier lieu il y a les fibres solubles qui absorbent l’eau et les graisses du repas. On les trouve dans les céréales comme le blé, les courgettes, les carottes, les courges et les agrumes

Deuxième sorte : les fibres insolubles elles vont agir sur les contractions de l’intestin. Elles se trouvent dans les choux, les fruits secs, la pomme ou la poire.

Manger 25 a 30 g de fibres par jour soit en augmentant sa quantité de fruits et légumes soit en privilégiant des aliments riches en fibres.

constipation
Troisièmement : Faire du sport

Pour la simple raison que les muscles abdominaux vont permettre de faciliter le travail du colon.

Et agir sur le péristaltisme intestinal qui est souvent plus lent en cas de constipation.

Là encore n’oublie pas de bien t’hydrater.

Une marche de 30 mn est suffisante.

Je te propose d’autres alternatives pour lutter contre la constipation ici

La bonne position pour aller aux toilettes

Je ne sais pas si on t’en a déjà parlé, mais la position que nous employons pour aller aux toilettes est loin d’être physiologique.

La position assisse nous oblige à pousser. En effet les muscles sont contractés autour de nos intestins dans cette position.

Il faut donc forcer pour évacuer les selles ce qui rallonge le temps passé aux toilettes. Cela augmente l’inconfort et peut créer une constipation.

Quant à la position accroupie elle est nettement plus physiologique.

Les muscles sont relâchés et le colon aligné. La sortie des selles se fait donc plus facilement et plus rapidement.

La pression sur l’anus sera alors réduite et appréciée par celles qui souffrent d’hémorroïdes.

Pour bénéficier des avantages de cette position il suffit donc mettre un petit tabouret en face des toilettes. 

Il faut ensuite s’asseoir, surélever les pieds en es déposant sr le tabouret et s’incliner légèrement en avant. Et le tour est joué.

constipation

Source de l’image : fuites urinaires et sport

Tu as la parole

Savais tu que nous n’employons pas la bonne méthode pour aller aux toilettes ?

Penses tu adapter cette position ?

Dans un prochain article inchaAllah je te parlerai des différents moyens pour traiter la constipation. Que ce soit du côté de la médecine conventionnelle, prophétique ou alternative.

Fièvre: les 5 réflexes à avoir

fièvre
quand se rendre chez le médecin

Assalamalaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou

J’espère que tu te portes bien bi idhni allah, ainsi que tes proches.

Dans cet article je vais te donner 5 réflexes a avoir pour qu’une simple fièvre ne se transforme pas en cauchemar.

Description des faits:

C’est la nuit, tout le monde dors paisiblement. C’est le seul moment où le silence règne dans la maison. Le seul bruit audible est le murmure des respirations.

Soudainement ce silence est rompu. Un enfant se met à s’agiter ou à pleurer. Ça doit être un cauchemar, il va se rendormir.

Ton instinct de mère te pousse tout de même à te lever. Tu t’approches de lui, il est brûlant

Tu réveilles le papa pour l’informer de la tornade qui surgit dans la maison, pour qu’il te rassure. Mais tu ne trouves comme seule réponse  « shafahou Allah » avant que monsieur ne se rendorme.

La nuit est belle est bien finie pour toi. Ton seul objectif est que ton enfant se sente bien pour que lui puisse finir la sienne.

Tu fonces chercher ton thermomètre. Sur le chemin tu dois éviter une poupée, deux cubes et trois voitures qui traînaient.

 Après quelques secondes d’attente, le thermomètre affiche 39,3 !!!! L’heure est grave. 

Puis tu ne sais jamais si tu dois ajouter 0,5 ou non.  Quoi faire, quoi faire, quoi faiiiiiire…. Doliprane, urgences, antibo…

Je vais te donner 5 éléments de surveillance afin qu’une simple fièvre ne se transforme pas en cauchemar

1-L'âge de l’enfant :

En fonction de l’âge de ton enfant la fièvre ne va pas avoir le même effet sur lui. Un enfant de 3 mois ne supportera pas la fièvre comme un enfant de 7 ans.

Avant l’âge de six mois

Toute fièvre nécessite absolument  l’avis d‘un médecin.

Certains médecins disent qu’avant l’âge d’un an elle est un motif de consultation à elle toute seule.

Et d’autres disent qu’au-delà de trois mois la consultation n’est pas nécessaire si la fièvre n’as pas d’autres symptômes associés.

Chaque médecin a donc son avis.

Quoiqu’il en soit, suis toujours ton instinct d‘oummi. Si tu as besoin d’être rassurée ou conseillée le médecin saura inchaAllah répondre à toutes tes questions.

Entre 6 mois et 3 ans

La fièvre peut être traitée à la maison, si l’enfant ne présente pas de signes inquiétants.

Toutefois  elle nécessite une surveillance rapprochée.

Toutefois elle doit nécessiter un avis médical si elle persiste au bout de 72h.

Vérifie en premier lieu que la fièvre n’est pas liée a une poussée dentaire. Il bave, mords tout ce qu’il trouve, est grincheux, dors mal….inutile de consulter ça va passer inchaAllah.

Les enfants présentent souvent des fièvres bénignes car leur système immunitaire n’est pas mature.

Trois ans et plus

La fièvre peut être traitée à la maison.

Consulte un médecin si la fièvre persiste au bout de 72h sans symptômes associés.

2 : La température

Mode d’emploi

La température se surveille toutes les 2 à 4 heures. Il est important de noter les médicaments que l’enfant a pris. 

Ensuite la prise de température doit être faite de façon identique. 

Si tu as opté pour la température axillaire –sous le bras- garde ce moyen la et ne te mets pas à prendre soudainement une température buccale. Car la aussi tu risquerais de te faire quelques frayeurs.

Avoir un thermomètre fiable

Tout d’abord le choix du thermomètre est important. Une fois que tu as choisi le tien ne le change pas, garde toujours le même. Il peut y avoir des différences énormes entre deux thermomètres.

Le rythme de la température :

L’enfant est-il fiévreux seulement le matin ou au contraire en soirée.

Fait-il des pics ou il monte très haut. 

Tout ceci est important en cas de consultation.

3: L’état de conscience

C’est incroyable comme un enfant récupère vite soubhanAllah. 

Il est capable de faire la course avec ses frères et sœurs avec 40 de fièvre. Puis soudainement il va s’allonger spontanément et dormir 2h pour retourné courir partout. 

Tant que ton enfant se comporte comme ça il n’y a pas d’inquiétudes. Cela montre qu’il supporte très bien la fièvre.

Par contre si il dort toute la journée,

que tu as du mal à le réveiller,

qu’il est confus ou qu’il a des hallucinations,

qu’il est difficilement consolable,

alors une consultation médicale sera nécessaire.

4 : L’hydratation

Lors d’épisodes de fièvre il est important de bien hydrater les enfants.

Plus la fièvre et élevée et plus la perte en eau l’est également.

De plus l’apport en eau apporté habituellement par les aliments est moindre. Cela est du a la perte d’appétit qui est souvent associée à la fièvre.

En tant qu’oummi veille à le faire boire le plus souvent possible. D‘autant plus si la fièvre est accompagnée de diarrhées ou de vomissements.

5 : Apparition de symptômes

L’apparition de nouveaux symptômes est importante à surveiller.

La fièvre est en générale la première réaction du corps humain face à une infection.

D’autres symptômes peuvent survenir ce qui indiquera au médecin la cause de la maladie, et comment la traiter.

Agir au bon moment.

Si l’enfant a 38,5 depuis 2h, qu’il tousse un peu et  le nez qui coule inutile d’aller aux urgences. 

A l’inverse si il a 40,5 fait du bruit lorsqu’il respire, a du mal à se réveiller et ne réagit pas au doliprane alors foncez aux urgences.

Suis ton instinct d‘oummi sans pour autant faire un film hollywoodien sur sa maladie.

Liste non exhaustive de symptômes pouvant accompagner la fièvre :              

Toux et écoulement nasal :

Elle est souvent le signe d’un petit rhume.

Le rhume est bénin est peut être traité à la maison.

Toutefois si une détresse respiratoire survient, une rougeur ou que votre enfant a moins d’un an il faut consulter un médecin.

Détresse respiratoire :

C’est-à-dire de la difficulté à respirer.

Il faut consulter immédiatement un médecin avec ou sans fièvre.

Une détresse respiratoire a 5 caractéristiques.

Il est toujours utile de les connaitre, pour déterminer.

    1 – Les battements des ailes du nez : Les narines bougent lorsque l’enfant respire

    2 – Un geignement respiratoire : la respiration est bruyante voir sifflante

    3 -Un tirage : il se forme des creux lorsque l’enfant respire : entre les cotes ou au-dessus du sternum

   4 -Un entonnoir xiphoïdien : oui j’étais obligée de mettre le nom médical. C’est un grand trou qui se forme sous le sternum quand l’enfant respire

   5 – Une respiration paradoxale : l’enfant va respirer en s’aidant de son ventre.

 Il est normal que la respiration de l’enfant soit un peu accélérée en cas de fièvre.

Si le rythme est beaucoup plus rapide alors il faut allez consulter.

 En attendant le rendez-vous, essaye de faire diminuer la fièvre et de rassurer ton enfant.

Diarrhée :

alors là j’attire ton attention sur ce trouble qui est souvent utilisé de façon abusive.

Un épisode de selles liquides n’est pas une diarrhée. Une diarrhée correspond à un nombre de selles FREQUENTS 3 à 4 par jour.

Dans ce cas-là il faut faire attention que l’enfant ne se déshydrate pas.

Une solution de réhydratation doit être donnée. Si ni la fièvre, ni la diarrhée ne passe au bout de 24 h il est plus prudent de demander l’avis d’un médecin.

Vomissement :

La conduite à tenir est la même qu’en cas de diarrhées.

Prévenir le risque de déshydratation est primordial.

Si aucun des deux symptômes ne disparaissent au bout de 24h consulter un médecin

Douleur :

ventre, gorge, tête, oreille… La douleur est aussi une réaction du corps humain pour dire que quelque chose ne va pas.

Si la douleur est difficile  à supporter alors il vaut mieux aller consulter un médecin. Il te donnera la conduite à tenir.

Si la douleur est supportable alors on peut attendre et continuer la surveillance jusqu’à disparition des symptômes ou augmentation de ceux-ci.

Voici une fiche qui résume la conduite a tenir: tableau fièvre et symptômes

J’aimerai maintenant entendre ton témoignage. Comment vas tu a présent te comporter face a la fièvre de ton enfant

La fièvre: mes astuces pour la faire diminuer

fièvre

Mise en situation

Mettons-nous dans le bain.

Ton enfant a de la fièvre. Tu as revêtu ta blouse et ta casquette ou plutôt ton foulard d‘infirmière. 

Tu es à présent en mode surveillance.

 Ton enfant ne semble pas avoir d’autres symptômes et semble bien supporter cette fièvre. 

Mais alors est-ce utile d’essayer de la faire chuter? A partir de quand faut-il agir? Et surtout comment la faire diminuer.

Voici mes réponses à tes questions :

fièvre bébé

Faut-il traiter la fièvre?

La fièvre est une réaction de l’organisme suite à une attaque. Le plus souvent elle est liée a une infection virale ou bactérienne.

 Elle peut aussi survenir suite à une exposition au soleil, ou à des températures trop élevées. 

 Selon la haute autorité de santé, la fièvre est définie par une élévation de la température centrale au-dessus de 38 °C, en l’absence d’activité physique intense, chez un enfant normalement couvert, dans une température ambiante tempérée.

Bien qu’elle soit difficile à supporter, la fièvre ne représente pas un danger si elle reste modérée. L’élévation de la température permet aux virus et aux bactéries de cesser leurs proliférations.

 Au-delà de 38,5 les virus cessent de se multiplier.

Le docteur André Wolff -prix Nobel de médecine 1965- a fait une expérience chez des lapins.

 Cette expérience a montré que les lapins ayant une température plus élevée de un degré avaient un taux de survie majorée de 30%.

 L’expérience nous montre bien que l’élévation de la température corporelle a  rôle dans la défense de l’organisme, qui est non négligeable.

Dans Le livre de la médecine prophétique d’ibn al Qayyim –rahimahou Allah-, l’auteur nous cite : 

« Le corps peut tirer de la fièvre de grands bénéfices que le remède ne peut lui procurer ».

Il –rahimahou Allah- nous dit par la suite qu’un grand médecin lui a dit « Elle est une cause de guérison ».

Tout cela évidemment je ne l‘ai ni appris à l’école d’infirmière ni lors de mon activité professionnelle.

 Pour être honnête je viens de l’apprendre en écrivant cet article. Et cela me rassure. 

 J’ai toujours pensé que si Allah a fait que nous ayons de la fièvre c’est pour une bonne raison.

Bien qu’elle soit un rappel de l’enfer, elle est aussi un moyen de défense puissant pour le corps.

fièvre
ATTENTION :

Je ne dis pas que la fièvre ne doit pas été traitée et qu’il faut laisser nos enfants souffrir.

Il faut juste savoir évaluer la situation et savoir quand traiter.

Si ton enfant tolère bien la fièvre et que cela ne l’empêche pas de faire ses jeux quotidiens alors tu peux la laisser faire son travail.

En revanche si il ne la supporte pas, qu’il a d’autres symptômes ou qu’elle est trop élevée à ce moment oui il est judicieux de la faire tomber.

Si tu as besoin de plus d’informations tu peux te référer a l’article:  5 réflexes a avoir en cas de fièvre.

Les pédiatres recommandent de traiter la fièvre à partir de 39 degrés.

Maintenant que nous en savons plus sur l’utilité de la fièvre , voyons comment la faire diminuer :

Comment faire diminuer la fièvre?

Voici en 3 points ce que l’on peut faire :

Selon la médecine conventionnelle:

Je vous partage ici ce que j’ai appris à l’école et durant mes expériences.

 

1- Diminuer la température de la pièce

iconfinder_Thermostat_56333

 

2- Découvrir l’enfant 

iconfinder_Picture8_3289554

 

3- Lui donner un bain 

bain fièvre

 

4- Donner un traitement pour faire diminuer la fièvre.

 

Tout savoir sur les traitements contre la fièvre:

Il existe principalement 3 médicaments contre la fièvre:

-Le paracétamol: que l’on connait sous le nom de doliprane

-L’ibuprofène: le plus connu reste l’advil. Il est beaucoup plus utilisé en outre atlantique. En France il l’est beaucoup moins.

-L’aspirine: beaucoup moins utilisé il s’agit de l’aspegic ou du kardegic.

-Il existe aussi l’acétaminophène pour mes copines canadienne -gros bisous jade, si tu me lis-. Non commercialisé en France.

Privilégie toujours le paracétamol en première intention.

Le plus important est de ne pas mélanger les molécules.

Sirop, suppositoire, comprimé effervescent, a sucer ou a avaler, il y en a pour tout les goûts.

Les pharmaceutiques ont bien compris l’angoisse des mamans face a la fièvre de leur enfant.

Le suppositoire

Il a un effet plus rapide que par voie orale, toutefois les enfants ne l’apprécient pas beaucoup.

La mise en place peut s’avérer acrobatique.

Quand l’enfant fait caca après l’introduction du suppositoire on se pose alors toute la même question: Dois je lui en remettre un?

Si le suppositoire a été mis il y a moins d’une demi heure alors il n’y a pas de risque a en remettre un nouveau.

Mais si au contraire le suppositoire a été mis il y a plus d’une demi heure alors il ne faut pas renouveler la dose. Il faudra attendre la prochaine prise.

Le sirop ou les comprimés:

Là aussi il peut être difficile de donner un sirop a un enfant. Il peut soit le cracher, soit le mettre dans un coin de sa bouche  ou le laisser couler petit a petit du coin de la bouche.

Dans ce cas la dose n’est pas donné en totalité. Il est alors préférable d’attendre la prochaine prise.

On peut user de stratégies et cacher le médicament dans un jus, un yaourt ou une cuillère de soupe.

Dans le cas où l’enfant vomi; ne pas lui redonner une nouvelle dose. Une partie du médicament a pu être absorbé.

Selon la médecine prophétique :

quran-2217509_1920

L’imam ibn al Qayyim –rahimahou Allah- conseille dans son live sur la médecine prophétique

de boire beaucoup d’eau et de se mouiller le corps.

De ne pas insulter la fièvre car elle est une cause d’expiation des péchés.

Pour aider le corps à s’épurer mangez des aliments utiles et éloignez-vous des mauvais aliments. Il déconseille notamment de boire du lait.

Astuces de mamans et grands-mamans

Donc, nous savons qu’il faut découvrir l’enfant et lui faire une douche pour le rafraîchir. Mais la maman « poule » que nous sommes n’y arrive pas et a même tendance à lui mettre un pull en plus, et même à le mettre sous une couverture bien chaude.

On peut aller plus loin en lui donnant une bonne tisane bien chaude.

Bah oui nous ne supportons pas de voir notre enfant souffrir et nous essayons au maximum de le mettre dans une situation confortable.

Et bien il n’y a pas que du faux dans cela. Le fait de couvrir l’enfant et de le mettre sous deux couches de vêtements va augmenter sa température de quelques dixièmes.

Cela va donc limiter la multiplication des virus et le corps sera plus en mesure de se défendre.

Là aussi il faut savoir quand agir et quand faire diminuer cette température.

Il existe quelques astuces simples.

L’eau de fleur d’oranger, le vinaigre et l’eau de rose sont des astuces de maman qui fonctionnent bien.

C’est selon la préférence de chacune.

Attention de ne pas confondre l’eau de fleur d’oranger et l’arôme de fleur d’oranger.

Certains industriels n’hésitent pas à tricher pour empocher un maximum d’argent.  Il faut donc bien lire les étiquettes, et utiliser de l’eau de fleur d’oranger.

Mode d’emploi :

Faire une dilution d’eau de fleur d’oranger avec de l’eau. Certaines l’utilise sans dilution.

Tremper un gant de toilette dans ce mélange et le déposer sur le front de l’enfant. 

Il est aussi possible de tremper les chaussettes de l’enfant dans cette solution, de bien l’essorer et de lui enfiler. 

L’eau de fleur d’oranger peut être remplacée par du vinaigre ou de l’eau de rose.

Voici une petite fiche récapitulatif à télécharger et à mettre dans ta pharmacie pour savoir quoi faire le moment venu: la fièvre chez l’enfant PDF

Qu’Allah azawajal nous accorde une bonne santé.

Et toi comment gères-tu la fièvre de tes enfants , quelle technique  utilises tu pour  faire diminuer la fièvre?

Thermomètre : Comment bien le choisir ?

thermomètre
comment choisir son thermomètre

En général on ne se pose pas la question quant au choix du thermomètre pour la prise de température.

Mais il est quand même important d’avoir un thermomètre fiable pour surveiller son enfant.

Laisse-moi te décrire la scène :

Ton bébé semble un peu plus faible aujourd’hui, tu touches son front comme tu as l’habitude de faire. Mais tu n’es pas sure de savoir si il a de la fièvre ou non. 

Tu décides donc d’aller acheter un thermomètre à la pharmacie pour mesurer sa température. Il y en a plusieurs, un simple, un qui va dans l’oreille, un qui ressemble à un scanner de caissière et même un thermomètre à déposer sur le front. 

Tu optes pour celui de l’oreille car ça semble être correct. Une fois à la maison tu te rends compte qu’il n’y a pas de piles dans le thermomètre.

Ensuite tu décides  donc de retourner à la pharmacie et de prendre le thermomètre qui se pose sur le front. En arrivant chez toi tu poses le soi-disant thermomètre sur le front et tu te rends compte que ce n’est pas forcement précis. En lisant la notice il y a écrit que la température doit être contrôlée par un autre thermomètre. Grrrr te voici donc à la pharmacie pour la troisième fois et la tu décides de prendre le thermomètre classique sans mercure, mais rose car c’est beaucoup plus beau.

Voici une situation qui n’arrivera surement a personne –quoique- mais elle donne le sourire.

Dans cet article je te parle des principaux thermomètres que l’on peut trouver sur le marché, les point positifs et négatifs et enfin mon avis.

❄Le thermo test🔥

thermomètre frontal
Mode d’emploi :

Il suffit de le déposer parfaitement à plat sur le front de ton enfant fébrile et la température s’affiche de suite. Elle s’efface rapidement lorsqu’on l’enlève.

Coût : 5 euros environ
👍Avantages👍:

Il prend peu de place. On peut facilement le glisser dans un sac, un portefeuille ou un agenda.

Mais soyons réaliste. Qui a besoin d’un thermomètre sur soi? Il y a déjà bien assez de choses dans nos sacs à main, pour y ajouter un mini thermomètre que nous n’utiliserons qu’une fois en cinq ans. 

Sa micro taille lui permet d’être ajouté dans une trousse a pharmacie pour les enseignants ou animateurs qui sont en sortie avec des enfants.

Il peut être utile pour faire un pré-test afin d’éviter de déshabiller bébé. Mais votre main ferra aussi bien l’affaire

👎Inconvénients👎 :

Je vais n’en citer qu’un seul qui suffira à lui seul pour te faire fuir.

Son manque de précision: les chiffres affichés vont de 35 à 40. Mais entre les deux il n’y a rien.

Admettons qu’un enfant présente de la fièvre. Le thermomètre va afficher un 38 bien clair et le 39 en légère surbrillance. En conclusion on ne sait pas si le bébé a 38,5 38,7 ou 39.

Il faudra vérifier avec un autre thermomètre afin d’être sur.

Mon avis :

Alors celui-là je ne sais pas à quoi il sert.

Je l’ai déjà utilisé lorsque j’étais animatrice en centre de loisirs. C’était une vraie galère honnêtement.

Il est aussi efficace qu’une main déposée sur le front.

❄Le thermomètre auriculaire🔥 

thermomètre auriculaire
Mode d’emploi :

il suffit d’introduire l’embout dans l’oreille de la personne fébrile, appuyer sur le bouton et le tour est joué.

La température s’affiche alors sur un écran quasi instantanément. Inutile de rajouter ou d’enlever 0,5 degrés

Coût : de 15 à 60 euros
👍Avantages👍:

Prise de la température rapide sans nécessité de déshabiller ton bébé.

Il est ergonomique tiens bien en main.

Certains thermomètre auriculaire affiche un code couleur  vert, orange, rouge selon la température mesurée. Selon moi ce code couleur est inutile.Il est juste marketing pour te faire payer un thermomètre 50 euros, sans avoir l’impression de s’être fait arnaqué.

👎Inconvénients👎 : 

Son coût que je trouve bien trop élevé pour un thermomètre.

Pour des raisons d‘hygiène il est conseillé d’utiliser ces thermomètres avec des embouts jetables. Cela entraîne un coût supplémentaire mais également des déchets en plus .

Toujours prévoir une boite en plus pour ne pas tomber en panne d’embouts. Il est toujours possible de le désinfecter mais ce n’est pas recommandé afin de ne pas abîmer la sonde de mesure.

La fiabilité de la température quant à elle est discutable. Certains diront que c’est fiable, d’autres diront que ça ne l’est pas.

Il est fragile. Comme tout appareil électrique il vaut mieux éviter de le faire tomber si on veut qu’il soit efficace à long terme.

Fonctionne avec des piles. Il faut donc en avoir toujours chez soi. Et là encore au niveau des déchets ce n’est pas le top. Penses à jeter les piles dans des endroits appropriés.

Encombrant: Il prend un peu de place dans l’armoire à pharmacie

Mon avis :

 

Je l’ai utilisé pendant des années dans les services hospitaliers. Et bien je ne l’aime pas!!!

Je trouve que la prise n’est pas fiable. Ces thermomètres ont surement évolués, malgré cela je trouve que le prix n’en vaut pas la peine.

Pour la petite histoire nous sommes passés près d’un accident transfusionnel à cause d’un thermomètre auriculaire. Je te raconte ou pas. Allez! Je te raconte.

Ma petite anecdote: 

J’étais à ce moment en fin d’études, je pouvais donc accomplir des soins seule. J’ai donc effectuée une transfusion sanguine. Il y avait plusieurs thermomètres auriculaires dans le service.

En début de transfusion le patient présentait une température à 35,8. Je commence la transfusion est reste auprès de lui 15 minutes comme le veut la procédure. Je reviens ensuite le surveiller toutes les 15 minutes. La température commence à augmenter petit à petit. Jusqu’à atteindre 37,5. Soit près de 2 degrés en plus. Je vais donc voir l’infirmière qui m’encadrais ce jour-là et lui fait part de mon inquiétude. Elle me répond alors « mais Sakina, 37,5 ce n’est pas de la fièvre ». Oui je sais mais il a commencé à 35,8. Elle n’a rien voulu savoir.

Je suis allé voir un autre infirmier qui lui a écouté, mais n’as rien fait car il n’était pas responsable de ce patient. Jusqu’à ce que je retrouve le patient en train de frissonner, avec la tête sous la couverture, fenêtres fermées alors que nous étions en plein milieu de l’été. Mais le thermomètre affiche toujours 37,5.

A ce moment-là on a commencé à me prendre au sérieux et la transfusion a été stoppée. Ce récit a eu lieu en 2009 et j’espère qu’en 10 ans les thermomètres sont devenus plus performant.

 

❄Thermomètre infra rouge🔥

thermomètre infra rouge
Mode d’emploi :

Il suffit de mettre le thermomètre devant le front de la personne fébrile et appuyer dessus. La température s’affiche instantanément.

Coût : De 15 à 50 euros
👍Avantages👍:

Prise de température rapide.

Pas besoin de déshabiller l’enfant

Hygiénique: pas besoin de le nettoyer car il n’est pas en contact avec le malade car la mesure se fait à distance.

Dans les avis que les mamans citent nous avons celui-ci. Je peux prendre la température quand mon enfant dort.

Mais pourquoi tu veux prendre sa température alors qu’il dort??? Laisse-le se reposer. Visiblement s’il dort c’est que sa fièvre est bien tolérée. Qu’est-ce que ça va changer de savoir s’il a 39. Tu vas le réveiller pour lui mettre un suppo? Laisse-le dormir meskine et quand il se réveillera tu lui prendras sa température à ce moment-là. En revanche il y a des réflexes à avoir en cas de fièvre.

Fiable. Il semblerait que la prise soit fiable

Amusant: Tu pourras toujours le donner à ton enfant pour qu’il joue à la caissière, ou au policier après la prise de la température.

👎Inconvénients👎 :

Encombrant: Il prend beaucoup de place dans l’armoire a pharmacie.

Son coût qui est élevé pour un simple thermomètre que nous n’utilisons que quelque fois dans l’année.

Fragile: comme tout appareil électronique, il faut éviter de le faire tomber.

Fonctionne avec des piles il faut donc prévoir d’en avoir chez soi.

Mon avis :

La première fois que j’ai vu ce thermomètre c’est un  infirmier de nuit qui l’avait acheté pour faciliter ses soins.

Son argument était qu’il n’avait pas besoin de réveiller les patients pour leur prendre leur température. Et en écrivant ses lignes je me demande comment il faisait pour ne pas les réveiller en prenant leur tension.

Bref, il était également utile car il n’avait pas besoin de le désinfecter entre tous les patients. Ce sont de bons arguments pour un professionnel de santé.

Mais pour un particulier je pense qu’on peut s’en passer et que rien ne remplace mon chouchou le thermomètre à embout souple, et rose de préférence car c’est plus beau.

Pour être honnête je n’ai jamais utilisé ce thermomètre donc mon avis n’est pas vraiment utile. Les mamans semblent être satisfaites.

 

❄Le thermomètre "classique" à embout souple🔥  Mon chouchou

Mode d’emploi :

Il est polyvalent,

à utiliser sous l’aisselle –température axillaire-,

sous la langue – buccal-

ou dans les fesses de bébé –rectale-.

Il suffit d’appuyer dessus et d’attendre environ 30 secondes pour voir la température se stabiliser. Un petit bip retentit lorsque la mesure est prise.

Coût : environ 5 euros
👍Avantages👍 :

Le rapport qualité/prix. Tu ne pourras pas trouver mieux en terme de prix et d’efficacité.

Gain de place. Il prend peu de place dans l’armoire à pharmacie. Et peut même se glisser dans un sac à main si toutefois il te reste encore de la place dans le tien.

Fiable. Sa fiabilité n’est plus à démontrée. Il est utilisé depuis des années aussi bien par les professionnels de santé que par les particuliers.

Ce qui fait tout sa fiabilité c’est que la sonde est introduite directement en interne c’est à dire en buccale ou en rectale. Nous avons donc une température interne qui reflète parfaitement la réalité.

Longévité : En général c’est un thermomètre qui fonctionne pendant des années, sauf si ton enfant décide de le laver dans son bain

Hygiénique: nettoyage facile. Il suffit de nettoyer l’embout –c’est-à-dire l’endroit où la sonde se situe- avec de l’eau et de savon

 

Le gouvernement du Québec recommande l’usage de ce thermomètre. (voir la section: quel thermomètre choisir)

https://www.inspq.qc.ca/mieux-vivre/sante/problemes-de-sante-courants/fievre

👎Inconvénients👎 :

Il ne faut pas oublier d’ajouter le traditionnel 0,5 degrés lorsque la température est mesurée en axillaire sous le bras, dans le creux de l’aisselle-

Le nettoyer après chaque utilisation afin de ne pas transmettre les germes présents (je met un coup de lingettes c’est plus rapide)

Prise de température longue. Il faut bien attendre entre 30 secondes et 1 minute avant que la prise se termine. Pendant que ton enfant hurle et se débat. Et toi qui lui répètes pendant toute la prise « ça y est c’est bientôt fini, ça y est, ça y est, ça yeeeeeeest…. »

Mon avis :

Celui-ci c’est mon chouchou. Je l’aime beaucoup. Je le trouve fiable. J’ai également travaillé avec et je le préfère de loin à tous les autres.

La meilleure prise est la buccale mais elle n’est pas dans les mœurs, je ne sais pas pourquoi d’ailleurs. Pourtant  chaque fois qu’on voit un dessin ou une photo avec une personne malade elle a un gant humide sur le front et un thermomètre dans la bouche. Ah tu vois toi aussi tu as déjà vu ce dessin. Mais aujourd’hui qui prend encore sa température dans la bouche…

 

Maintenant que tu as une idée sur quel thermomètre choisir?

Tu peux consulter l’article La fièvre :Trucs et astuces pour la faire diminuer

Et toi quel est le thermomètre que tu utilises? En connais tu d’autres?

Raconte nous tes anectodes sur la prise de température chez toi?