Récit d’accouchement en Algérie

Assalamalayki, j’espère que tu te portes bien bi idhni Allah.

Une de nos soeurs a accepté de nous parler de son accouchement en Algérie. Ou plutôt de ces accouchements, puisqu’elle a eu 2 bébés dans ce pays.

Comme annoncé sur mon compte instagram , je commence une nouvelle saga de récits d’accouchements en terre d’islam.

Pourquoi ?

Pour la simple raison que les soeurs qui rentrent en France pour accoucher sont encore trop nombreuses. Tandis que d’autres retardent leur hijra car une naissance se prépare.

Je souhaite donc montrer que peu importe le pays dans lequel nous nous situons c’est notre confiance en Allah azawajal qui nous permet d’accoucher.

Allez on commence tout de suite avec le premier témoignage.

Accouchement en Algérie

1- Peux-tu te présenter brièvement?

Salam aleykoum je me présente je suis Oum Meryem.

J’ai 31 ans et j’habite sur Alger.

J’ai accouché 2 fois en Algérie (une fois sur Constantine en 2018 et en 2019 sur Alger elhamdoulilah ).

Mes deux premiers accouchements se sont déroulés en France.

2- Comment s’est passé ton suivi de grossesse?

Alors pour le suivi de grossesse c’est comme en France, presque tous les mois.

L’avantage en Algérie c’est qu’on a le droit à une échographie à chaque consultation. Elles comportent trois grandes échos morphologiques à 3 mois, 5 mois et 9 mois de grossesse.

Le suivi se fait:

   • soit auprès d’une gynécologue qui travaille dans la clinique où l’on accouche.

   • ou chez une gynécologue extérieure qui se déplacera le jour de l’accouchement.

3- Y'a-t-il une grande différence entre les hôpitaux privés et publics?

J’ai accouché dans le privé, donc je ne peux pas répondre pour le public.

Mais les avis sont différents selon ce que j’ai entendu.

Niveau hygiène, le privé reste meilleur.

4- Est-il autorisé d’accoucher à domicile et comment cela se passe-t-il?

Je ne sais pas, j’ai accouché en clinique privée.

5-Combien coûte un accouchement en Algérie?

Sur Constantine:

• 28 000 dinars ( environ 140€) pour 24h si accouchement par voie basse.

• Et 70 000 dinars ( 350€ environ) pour une césarienne et on reste 2 jours.

Sur Alger: comme c’est la capitale, c’est plus cher 

• 47 000 dinars ( 230€ environ)

• et 90 000 dinars ( 450€ environ) pour une césarienne.

Selon les cliniques les prix diffèrent.

À noter qu’un accouchement en Algérie est totalement gratuit dans une structure publique.

6- Comment s’est déroulé ton accouchement en Algérie?

Elhamdoulilah dans l’ensemble mes accouchements en Algérie se sont bien passés.

À mon arrivée, on m’a examiné. Puis j’ai patienté quelques minutes dans une salle de pré-travail.

On m’a mis une perfusion de glucose uniquement. Ici il n’y a pas de monitoring ou autres.

Le moment venu on m’a installée sur la table d’accouchement (chaise plutôt, car c’est plus une chaise en fait mais elhamdoulilah c’est la meilleure position pour accoucher👌)

En revanche j’ai trouvé que malgré leurs compétences, il y avait un vrai manque de rahma de la part du personnel (après c’est MON expérience je suis peut-être mal tombée).

Niveau hygiène

Rien à dire c’est presque comme en France. Oubliez tout ce que vous avez entendu et voyez de vous-même. Il est certain qu’il ne faut pas s’attendre aux normes françaises. Mais elhamdoulilah c’est propre.

Pour la douleur,

La péridurale ou la rachianesthésie est proposée ( je n’ai pas eu le temps d’en bénéficier c’était très rapide walhamdoulilah).

À Constantine ce sont 2 sages-femmes qui m’ont accouché (ma gynéco était allée chercher l’anesthésiste mais entre-temps trop tard bébé était déjà là).

À Alger, c’est ma gynécologue qui m’a accouché elhamdoulilah.

7- Comment le post-partum se passe-t-il?

J’ai pu faire le peau à peau sur Alger elhamdoulilah, pas à Constantine malheureusement.

Le pédiatre voit le bébé le jour même ou le lendemain.

Pour l’allaitement i n’y a aucune aide malheureusement. Mais elhamdoulilah j’avais déjà allaité donc je n’ai pas eu de difficultés.

Les vaccins se font le jour de l’accouchement (BCG et polio) mais vous pouvez refuser et dire que vous le ferez plus tard (sans préciser quand sinon ils ne vous laisseront pas sortir ).

8- Quels sont les avantages à accoucher dans un pays musulman?

• La préservation de la awra qui est un avantage de taille (aucun homme présent sauf si péridurale ou complication)

• Faire du dikhr, les sages-femmes et gynécologues te font des do3a, disent Bismillah avant même de te toucher. Elles te rappellent Allah dans ta douleur. Elles te font penser d’invoquer pour toi tes parents….C’est juste trop magnifique soubhanallah.

• Le mari n’a pas le droit de rentrer par contre. Mais ce n’est pas plus mal finalement, ça permet de se lâcher dans la douleur.

9- As-tu autre chose à nous dire ou des conseils à partager?

Beaucoup beaucoup de do3as, et beaucoup de tawakul, ayez vraiment confiance en Allah, ne laissez pas vos wasawis vous dicter votre décision.

Toutes les do3as que j’ai demandées à Allah pour mes deux accouchements ont été exaucées soubhanallah.

Je ne remercierai jamais assez mon Créateur pour ce cadeau.

L’accouchement est une épreuve en soi, mais la vivre pour Allah fi bilad mouslim c’est juste magnifique. Malgré les petits tracas qu’il peut y avoir sur votre route.

Rien n’est parfait même en France. Tout est entre les mains d’Allah.

Beaucoup de femmes accouchent en Algérie et walhamdoulilah elles sont en vie et leurs enfants sont en bonne santé.

La hijra pour moi c’est aussi délaisser la facilité de partir accoucher en France, il y a des médecins ici, des très compétents walhamdoulilah.

Je sais que ça peut faire peur d’accoucher ici, mais pour avoir vécu les deux (France et Algérie ) il y a plus de ni3mas ici soubhanallah.

Attention je ne dis pas que c’est parfait.

En pesant le pour et le contre, ici on se rapproche plus d’un vrai accouchement sans tous ces médicaments ni tous ces branchements qu’on a. Au final pas besoin et on s’en remet beaucoup plus vite physiquement.

Besoin d'autres témoignages:

InchaAllah d’autres témoignages arriveront bientôt. Voici celui de notre sœur de Mauritanie.

En attendant tu peux toujours consulter le site hijra-en-algerie où tu trouveras de nombreux récits d’accouchements en Algérie.

Qu’Allah azawajal te préserve et te facilite la hijra.

2 thoughts on “Récit d’accouchement en Algérie

  1. Maroua

    Bonjour Sakina,

    Merci pour ce beau témoignage. Ça fait plaisir de lire des choses récentes sur les accouchements à Alger.
    Pourrais-tu me dire dans quelle clinique tu as accouché stp ? Je devrais accoucher de mon 3ème à Alger dans quelques mois, Inchallah.

    Merci par avance.

Laisse un commentaire !!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

fr_FRFrench
fr_FRFrench