La constipation : mieux la comprendre

La constipation est un problème que nous connaîtrons toutes au moins une fois dans notre vie.

63 millions de personnes seraient concernés en Amérique du nord – The American journal of gastroenterology-

Il fallait donc que je réalise un article sur le sujet. Car il est évident que cela pourra être utile bi-idhnillah

Quelques chiffres

constipation

On passe entre 7 mois et 2 ans de notre vie sur les toilettes

Un homme produit en moyenne 73 kilos d’excréments par an.

La constipation concerne 1 français sur 5 dont quatre-vingt pour cent sont des femmes.

Il est l’un des motifs de consultation les plus répandus.

Définition

On parle de constipation lorsque le patient va aux toilettes moins de 3 fois par semaine et cela sur plusieurs mois

Toutefois la définition de la constipation est subjective. 

Parcequ’elle associe aussi bien perception du patient et symptômes.

Si le patient ressent une insatisfaction aux toilettes, il peut donc être traité pour constipation.

Dans cette insatisfaction nous retrouvons :

  • les efforts de poussée
  • une évacuation incomplète
  • des selles dures
  • des douleurs lors de la défécation
  • un temps aux toilettes rallongé

Les symptômes sont évalués selon plusieurs échelles.

La plus simple est l’échelle visuelle de bristol. Elle permet au patient d’identifier seul ses selles.

Cette échelle permet de catégoriser les selles selon 7 types.

Les selles de types 1 et 2 montrent une constipation.

Les selles 3 et 4 sont des selles normales. Tandis que les 3 dernières sont témoins d’une diarrhée.

Source de l’image : sante-en-main

Facteurs favorisants

La constipation est très fréquente pendant la grossesse.

Parce que les contractions du colon sont moins efficaces à cause de la progestérone qui est produite.

De plus le transit va être ralenti car les intestins sont compressés par le bébé.

Donc plus la future maman s’enfonce dans la grossesse et plus elle est à risque de constipation.

En vieillissant le transit devient plus lent. Et la personne âgée est donc plus concernée par la constipation.

Mais cela s’explique également avec la sédentarité. C’est-à-dire que la personne âgée ne peut pas se mobiliser beaucoup.

Une alimentation insuffisante est également un facteur favorisant de la constipation chez la personne âgée. Souvent seule, elle à une perte d’appétit et des apports caloriques faibles.

constipation

La psychologie a un gros impact sur notre transit et sur la constipation.

Qu’il s’agit de stress, d’angoisse ou de dépression nos intestins sont étroitement liés à notre cerveau.

L’intestin est d’ailleurs souvent appelé le 2ème cerveau. Il posséde a li tout seul quelques 200 millions de neurones.

33% des médicaments commercialisés ont pour effets indésirable la constipation.

Compte tenu du nombre de plus en plus élevé de recours aux médicaments, il n’est pas étonnant de constater une augmentation de la constipation.

Quand s'inquiéter ?

La constipation n’est pas inquiétante tant qu’elle reste fonctionnelle et réagit bien aux règles hygiéno-diététique. 

Je te parle de ces règles un peu plus tard inchaAllah.

Elle devient inquiétante lorsque des signes associateurs apparaissent. Je peux citer en exemple :

  • Un amaigrissement
  • De la fièvre
  • Une asthénie : qui correspond à une grosse fatigue ne passant pas malgré le repos
  • Selles glaireuses, noires ou avec présence de sang
constipation

Dans ce cas-là des examens complémentaires seront demandés en fonction de la gravité.

Une prise de sang, un examen des selles, des radios ou encore une coloscopie peuvent être prescrits.

Cela permet de trouver la cause de la constipation et de la traiter au mieux.

La coloscopie reste un examen très bénéfique bien que difficilement accepter par les patients.

Les règles hygiéno-diététiques

Avant de parler traitement, kiné, solution naturelle ou encore hijama, parlons des bonnes habitudes à adopter pour lutter contre la constipation.

Tout les professionnels de santé en parle. Je ne déroge donc pas à la règle.

Ces règles permettent à elles seules de traiter une constipation passagère. Par exemple : lors d’un voyage, ou lorsqu’une personne est alitée momentanément.

constipation
Premièrement : bien s’hydrater

Il faut donc boire au moins 1,5L d’eau afin que les selles soient bien hydrater et moins dures.

Bref ça va donc les ramollir et faciliter leur expulsion.

Par contre il est inutile de boire 3 Litres d’eau car l’excès d’eau sera évacuer par les urines. 

constipation
Deuxièmement : Manger des aliments riches en fibres, des légumineuses, des fruits secs…

Les fibres sont un véritable allié contre la constipation

Elles augmentent le volume des selles car elles ne sont pas digérées et restent donc entières dans le colon.

De plus elles comprennent des acides gras qui vont augmenter les contractions du colon.

Si elles sont prises avec de l’eau elles vont alors gonflées et augmenter le volume des selles.

Ils existent différent types de fibres que je ne vais pas toutes citées ici. Celles qui nous intéressent dans la constipation sont les suivantes :

En premier lieu il y a les fibres solubles qui absorbent l’eau et les graisses du repas. On les trouve dans les céréales comme le blé, les courgettes, les carottes, les courges et les agrumes

Deuxième sorte : les fibres insolubles elles vont agir sur les contractions de l’intestin. Elles se trouvent dans les choux, les fruits secs, la pomme ou la poire.

Manger 25 a 30 g de fibres par jour soit en augmentant sa quantité de fruits et légumes soit en privilégiant des aliments riches en fibres.

constipation
Troisièmement : Faire du sport

Pour la simple raison que les muscles abdominaux vont permettre de faciliter le travail du colon.

Et agir sur le péristaltisme intestinal qui est souvent plus lent en cas de constipation.

Là encore n’oublie pas de bien t’hydrater.

Une marche de 30 mn est suffisante.

Je te propose d’autres alternatives pour lutter contre la constipation ici

La bonne position pour aller aux toilettes

Je ne sais pas si on t’en a déjà parlé, mais la position que nous employons pour aller aux toilettes est loin d’être physiologique.

La position assisse nous oblige à pousser. En effet les muscles sont contractés autour de nos intestins dans cette position.

Il faut donc forcer pour évacuer les selles ce qui rallonge le temps passé aux toilettes. Cela augmente l’inconfort et peut créer une constipation.

Quant à la position accroupie elle est nettement plus physiologique.

Les muscles sont relâchés et le colon aligné. La sortie des selles se fait donc plus facilement et plus rapidement.

La pression sur l’anus sera alors réduite et appréciée par celles qui souffrent d’hémorroïdes.

Pour bénéficier des avantages de cette position il suffit donc mettre un petit tabouret en face des toilettes. 

Il faut ensuite s’asseoir, surélever les pieds en es déposant sr le tabouret et s’incliner légèrement en avant. Et le tour est joué.

constipation

Source de l’image : fuites urinaires et sport

Tu as la parole

Savais tu que nous n’employons pas la bonne méthode pour aller aux toilettes ?

Penses tu adapter cette position ?

Dans un prochain article inchaAllah je te parlerai des différents moyens pour traiter la constipation. Que ce soit du côté de la médecine conventionnelle, prophétique ou alternative.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*