La fièvre: mes astuces pour la faire diminuer

Mise en situation

Mettons-nous dans le bain.

Ton enfant a de la fièvre. Tu as revêtu ta blouse et ta casquette ou plutôt ton foulard d‘infirmière. 

Tu es à présent en mode surveillance.

 Ton enfant ne semble pas avoir d’autres symptômes et semble bien supporter cette fièvre. 

Mais alors est-ce utile d’essayer de la faire chuter? A partir de quand faut-il agir? Et surtout comment la faire diminuer.

Voici mes réponses à tes questions :

fièvre bébé

Faut-il traiter la fièvre?

La fièvre est une réaction de l’organisme suite à une attaque. Le plus souvent elle est liée a une infection virale ou bactérienne.

 Elle peut aussi survenir suite à une exposition au soleil, ou à des températures trop élevées. 

 Selon la haute autorité de santé, la fièvre est définie par une élévation de la température centrale au-dessus de 38 °C, en l’absence d’activité physique intense, chez un enfant normalement couvert, dans une température ambiante tempérée.

La fièvre, ou la  forte fièvre n’est qu’une émanation de l’enfer, rafraichissez la par l’eau

Notre prophète Mohammed -alayhi salat wa salam-

Bukhari 5723, Muslim 2209

Bien qu’elle soit difficile à supporter, la fièvre ne représente pas un danger si elle reste modérée. L’élévation de la température permet aux virus et aux bactéries de cesser leurs proliférations.

 Au-delà de 38,5 les virus cessent de se multiplier.

Le docteur André Wolff -prix Nobel de médecine 1965- a fait une expérience chez des lapins.

 Cette expérience a montré que les lapins ayant une température plus élevée de un degré avaient un taux de survie majorée de 30%.

 L’expérience nous montre bien que l’élévation de la température corporelle a  rôle dans la défense de l’organisme, qui est non négligeable.

Dans Le livre de la médecine prophétique d’ibn al Qayyim –rahimahou Allah-, l’auteur nous cite : 

« Le corps peut tirer de la fièvre de grands bénéfices que le remède ne peut lui procurer ».

Il –rahimahou Allah- nous dit par la suite qu’un grand médecin lui a dit « Elle est une cause de guérison ».

Tout cela évidemment je ne l‘ai ni appris à l’école d’infirmière ni lors de mon activité professionnelle.

 Pour être honnête je viens de l’apprendre en écrivant cet article. Et cela me rassure. 

 J’ai toujours pensé que si Allah a fait que nous ayons de la fièvre c’est pour une bonne raison.

Bien qu’elle soit un rappel de l’enfer, elle est aussi un moyen de défense puissant pour le corps.

fièvre
ATTENTION :

Je ne dis pas que la fièvre ne doit pas été traitée et qu’il faut laisser nos enfants souffrir.

Il faut juste savoir évaluer la situation et savoir quand traiter.

Si ton enfant tolère bien la fièvre et que cela ne l’empêche pas de faire ses jeux quotidiens alors tu peux la laisser faire son travail.

En revanche si il ne la supporte pas, qu’il a d’autres symptômes ou qu’elle est trop élevée à ce moment oui il est judicieux de la faire tomber.

Si tu as besoin de plus d’informations tu peux te référer a l’article:  5 réflexes a avoir en cas de fièvre.

Les pédiatres recommandent de traiter la fièvre à partir de 39 degrés.

Maintenant que nous en savons plus sur l’utilité de la fièvre , voyons comment la faire diminuer :

Comment faire diminuer la fièvre?

Voici en 3 points ce que l’on peut faire :

Selon la médecine conventionnelle:

Je vous partage ici ce que j’ai appris à l’école et durant mes expériences.

 

1- Diminuer la température de la pièce

 

2- Découvrir l’enfant 

 

3- Lui donner un bain 

bain fièvre

 

4- Donner un traitement pour faire diminuer la fièvre.

 

Tout savoir sur les traitements contre la fièvre:

Il existe principalement 3 médicaments contre la fièvre:

-Le paracétamol: que l’on connait sous le nom de doliprane

-L’ibuprofène: le plus connu reste l’advil. Il est beaucoup plus utilisé en outre atlantique. En France il l’est beaucoup moins.

-L’aspirine: beaucoup moins utilisé il s’agit de l’aspegic ou du kardegic.

-Il existe aussi l’acétaminophène pour mes copines canadienne -gros bisous jade, si tu me lis-. Non commercialisé en France.

Privilégie toujours le paracétamol en première intention.

Le plus important est de ne pas mélanger les molécules.

Sirop, suppositoire, comprimé effervescent, a sucer ou a avaler, il y en a pour tout les goûts.

Les pharmaceutiques ont bien compris l’angoisse des mamans face a la fièvre de leur enfant.

Le suppositoire

Il a un effet plus rapide que par voie orale, toutefois les enfants ne l’apprécient pas beaucoup.

La mise en place peut s’avérer acrobatique.

Quand l’enfant fait caca après l’introduction du suppositoire on se pose alors toute la même question: Dois je lui en remettre un?

Si le suppositoire a été mis il y a moins d’une demi heure alors il n’y a pas de risque a en remettre un nouveau.

Mais si au contraire le suppositoire a été mis il y a plus d’une demi heure alors il ne faut pas renouveler la dose. Il faudra attendre la prochaine prise.

Le sirop ou les comprimés:

Là aussi il peut être difficile de donner un sirop a un enfant. Il peut soit le cracher, soit le mettre dans un coin de sa bouche  ou le laisser couler petit a petit du coin de la bouche.

Dans ce cas la dose n’est pas donné en totalité. Il est alors préférable d’attendre la prochaine prise.

On peut user de stratégies et cacher le médicament dans un jus, un yaourt ou une cuillère de soupe.

Dans le cas où l’enfant vomi; ne pas lui redonner une nouvelle dose. Une partie du médicament a pu être absorbé.

Selon la médecine prophétique :

La fièvre, ou la  forte fièvre n’est qu’une émanation de l’enfer, rafraichissez la par l’eau

Notre prophète Mohammed –alayhi salat wa salam

Bukhari 5723, Muslim 2209

L’imam ibn al Qayyim –rahimahou Allah- conseille dans son live sur la médecine prophétique

de boire beaucoup d’eau et de se mouiller le corps.

De ne pas insulter la fièvre car elle est une cause d’expiation des péchés.

Pour aider le corps à s’épurer mangez des aliments utiles et éloignez-vous des mauvais aliments. Il déconseille notamment de boire du lait.

Astuces de mamans et grands-mamans

Donc, nous savons qu’il faut découvrir l’enfant et lui faire une douche pour le rafraîchir. Mais la maman « poule » que nous sommes n’y arrive pas et a même tendance à lui mettre un pull en plus, et même à le mettre sous une couverture bien chaude.

On peut aller plus loin en lui donnant une bonne tisane bien chaude.

Bah oui nous ne supportons pas de voir notre enfant souffrir et nous essayons au maximum de le mettre dans une situation confortable.

Et bien il n’y a pas que du faux dans cela. Le fait de couvrir l’enfant et de le mettre sous deux couches de vêtements va augmenter sa température de quelques dixièmes.

Cela va donc limiter la multiplication des virus et le corps sera plus en mesure de se défendre.

Là aussi il faut savoir quand agir et quand faire diminuer cette température.

Il existe quelques astuces simples.

L’eau de fleur d’oranger, le vinaigre et l’eau de rose sont des astuces de maman qui fonctionnent bien.

C’est selon la préférence de chacune.

Attention de ne pas confondre l’eau de fleur d’oranger et l’arôme de fleur d’oranger.

Certains industriels n’hésitent pas à tricher pour empocher un maximum d’argent.  Il faut donc bien lire les étiquettes, et utiliser de l’eau de fleur d’oranger.

Mode d’emploi :

Faire une dilution d’eau de fleur d’oranger avec de l’eau. Certaines l’utilise sans dilution.

Tremper un gant de toilette dans ce mélange et le déposer sur le front de l’enfant. 

Il est aussi possible de tremper les chaussettes de l’enfant dans cette solution, de bien l’essorer et de lui enfiler. 

L’eau de fleur d’oranger peut être remplacée par du vinaigre ou de l’eau de rose.

Voici une petite fiche récapitulatif à télécharger et à mettre dans ta pharmacie pour savoir quoi faire le moment venu: la fièvre chez l’enfant PDF

Qu’Allah azawajal nous accorde une bonne santé.

Et toi comment gères-tu la fièvre de tes enfants , quelle technique  utilises tu pour  faire diminuer la fièvre?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*